img_1495-1

 

Bien loin de la pampa sud-américaine d’où elle a été inspirée, mon Areli est bien « made in Breizh »… car il ne m’aura fallu qu’une brève visite chez le grand géant suédois pour succomber à ce tissu fleuri au nom imprononçable*, à 5 euros le mètre. (Je ne peux définitivement pas me passer d’acheter du tissu bref….)


Un peu trop marqué « tissu à fleufleurs « , je me suis demandée pendant 2 semaines ce que j’allais pouvoir en faire… Pas un vêtement complet histoire de ne pas ressembler à une matrioschka vu l’imprimé très chargé. Ce n’est qu’en révisant mes patrons que le modèle est devenue une évidence.

Une Areli, version robe.

J’apprécie de plus en plus me mettre en robe au détriment du pantalon. Alors une robe de plus dans ma garde-robe, c’est le top.

En plus, Areli créée par Géraldine créatrice de la marque République du Chiffon est facile à coudre donc elle a été terminée en un rien de temps puisque je l’ai faite en rentrant du bureau hier soir. J’ai mis moins de 3 heures et je suis plutôt satisfaite du résultat.

Pour le plastron, la doublure intérieure et le haut dos, j’ai utilisé ce fameux tissu provenant de chez Ikea aka le Géant Suédois*. 😜

Le haut devant et jupe sont réalisés dans un crêpe de coton noir glané chez Totos Tissus à Bordeaux pendant mes vacances cet été.

Le passepoil, ocre jaune vient de chez Pretty Mercerie. 

Mon tout donne ma robe Areli, 3ème du nom.  Il est fort probable que je la porte pour aller au travail demain. (Edit du 17/08/16: C’est chose faite).
Et tadaaaaaaaaaa….

Les crédits photos de moi dans les jardins = Maman. Merci!!!! Et bon retour sur la capitale.

Sinon pour les détails, c’est là:

Et pour celles qui auront noté l’astérisque, le nom du tissu est RosenripsPas si imprononçable que ça, en fait !